Coup de gueule

2 mai 2017

Ignoble ! Tout simplement…

« Il est intouchable parce qu’il est du bon côté. Du côté de l’humanisme, de la tolérance, du vivre-ensemble… Bref, Stéphane Guillon, chroniqueur à France Inter, appartient au camp du Bien, avec un grand B. En face, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan, c’est – évidemment – le camp du Mal, avec un grand M. Alors, Stéphane Guillon peut tout se permettre… Tout ! Même le plus abject…

Evoquant la mère de Nicolas Dupont-Aignan, décédée trois jours avant le premier tour des élections, Guillon a osé : « je me suis dit que ma mère aurait fait la même chose si je m’étais engagé au côté de Marine Le Pen. Je pense que ma mère se serait elle aussi laissée mourir ». Ignoble…

Quelles que soient les personnes visées, il y a des limites à ne pas franchir : la dignité de la personne humaine et le respect des morts en font partie ! Mais Guillon est du camp du Bien. Il a donc tous les droits, notamment celui de salir une femme, de cracher sur son corps à peine enseveli, et de souiller une mère pour toucher le fils.

Des insultes, des caricatures, des anathèmes… Ne comptez pas sur moi pour participer à cette sinistre campagne ! »